BÉRÉNICE


BÉRÉNICE
BÉRÉNICE

BÉRÉNICE (28 env.-?) princesse juive

Fille d’Hérode Agrippa Ier, petit-fils d’Hérode et de Mariamne, Bérénice épousa, en 41, Marcus, fils d’Alexandre, alabarque d’Alexandrie et frère du philosophe Philon. Le mari de Bérénice ne tarda pas à mourir. Son père lui fit alors épouser en 46 Hérode, roi de Chalcis, qui n’était autre que l’oncle paternel de la princesse. Elle en eut deux fils: Berenicianus et Hyrcanus, mais se retrouva veuve dès 48. Le frère de Bérénice, Agrippa II, qui avait une tétrarchie au nord de la Palestine, hérita alors du royaume de Chalcis. Bérénice, âgée de vingt ans et dans tout l’éclat de sa beauté, resta auprès de son frère. La rumeur courut qu’elle entretenait avec lui des relations incestueuses. Pour faire cesser le scandale, Bérénice persuada Polémon, roi de Cilicie, de subir la circoncision et de l’épouser. Elle l’abandonna bientôt pour revenir auprès d’Agrippa II.

Quand Festus devint procurateur de Judée en 62, Agrippa II et Bérénice vinrent le saluer à Jérusalem et, à cette occasion, visitèrent saint Paul dans sa prison (Actes, XXVI). Quatre ans plus tard, lorsque le procurateur Florus eut, par ses excès, provoqué la révolte des Jérusalémites, Bérénice, qui se trouvait dans la métropole juive pour accomplir un vœu, se jeta aux pieds de Florus en l’implorant d’arrêter l’effusion de sang. Le Romain resta sourd à ses prières et Bérénice fut sur le point de subir des voies de fait. Elle se retira alors dans son palais. Peu après, Agrippa II accompagné de Bérénice exhorta les Juifs à se soumettre aux Romains au lieu de se lancer dans une guerre sans espoir. Mais la brutalité de Florus avait rendu toute conciliation impossible, et la foule tourna sa colère contre Agrippa et Bérénice qui durent quitter Jérusalem, cependant que leurs palais étaient démolis par les insurgés. Dès lors, les deux princes se comportèrent comme les alliés des Romains. Après la conquête de la Galilée, en juillet 67, Vespasien et Titus furent reçus avec beaucoup de prévenance par Agrippa et Bérénice à Césarée de Philippe, la capitale d’Agrippa. Ce fut au cours de ce séjour à Césarée que Titus conçut sa passion pour Bérénice qui était son aînée de treize ans, mais dont la beauté demeurait irrésistible. Lorsque les légions d’Égypte et de Syrie proclamèrent Vespasien empereur, en juillet 69, Bérénice gagna à la cause flavienne l’appui des princes syriens avec lesquels la famille d’Hérode était liée. Elle fit revenir en hâte Agrippa de Rome où il se trouvait et lui fit prêter serment à Vespasien. Tous deux accompagnèrent le nouvel empereur à Antioche et à Alexandrie et s’associèrent à la joie des Romains après la prise de Jérusalem. En 75, ils se rendirent à Rome. Titus logea Bérénice dans son palais. Le mariage du fils de l’empereur et de la princesse juive passait pour certain et imminent. Mais l’idée de cette union se heurta à une violente opposition populaire — dont Juvénal et Dion Cassius nous ont conservé l’écho — tant en raison du passé sentimental de la princesse que de la haine des Juifs que le grand conflit avait largement répandue dans le public. Vespasien mit un terme au scandale en enjoignant à Bérénice de quitter Rome, et Titus accepta de renvoyer la princesse «malgré lui, malgré elle». Elle revint à Rome en 79 à la mort de Vespasien, avec l’espoir de ressaisir l’affection de Titus. Mais elle avait désormais cinquante ans; Titus l’avait oubliée dans l’intervalle et ne la reçut point.

L’histoire de Bérénice a inspiré en particulier Racine et Corneille dont les œuvres furent toutes deux représentées à Paris en 1670.

Bérénice
(v. 28 - 79), princesse juive, fille d'Hérode Agrippa Ier, roi de Judée. L'empereur Titus, n'osant affronter la réprobation des Romains, renonça à l'épouser.
|| LITT Bérénice, tragédie (non sanglante) en cinq actes et en vers de Racine (1670).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Berenice — Bérénice Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Bérénice est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom 2 Personnages …   Wikipédia en Français

  • Berenice — Saltar a navegación, búsqueda Berenice o Berenike (en macedonio: Βερενίκη, Berenikē) es un nombre de origen macedonio, que significa portadora de la victoria (correspondiente en idioma griego *phere nikē). Se puede referir a: personas Berenice,… …   Wikipedia Español

  • BERENICE — (1) (last half of first century B.C.E.), daughter of salome , sister of herod and of Costobar the Edomite. She was the wife of aristobulus (son of Herod and Mariamne). Berenice bore Aristobulus three sons (herod , who became king of Chalcis;… …   Encyclopedia of Judaism

  • Berenice — or Berenike (Greek: polytonic|Βερενίκη, Berenikē ) is the Ancient Macedonian form for Attic Greek Φερενίκη ( Pherenikē ), meaning bearer of victory , from φέρω ( pherō ) to bear + νίκη ( nikē ) victory [ [http://www.perseus.tufts.edu/cgi… …   Wikipedia

  • Berenice — ist: Berenice (Oper), Georg Friedrich Händel, Berenice (Poe), Erzählung v. Edgar Allan Poe, Bérénice de Molière, Theaterstück von Igor Bauersima, Berenice (Rakete) Berenice (Titularbistum) Berenice (Idaho), Ort in den Vereinigten Staaten Berenice …   Deutsch Wikipedia

  • Bérénice II — d Égypte Pour les articles homonymes, voir Bérénice. Tête de Bérénice …   Wikipédia en Français

  • Berenice IV — Bérénice IV Articles de la série Pharaon Classements alphabétique chronologique Dynasties 0  …   Wikipédia en Français

  • Berenice II — (267 or 266 BC 221 BC), was the daughter of Magas of Cyrene and Queen Apama, and the wife of Ptolemy III Euergetes I, the third ruler of the Ptolemaic dynasty of Egypt.In about 249 BC, she was married to Demetrius the Fair, a Macedonian prince,… …   Wikipedia

  • Berenice — • A titular see of Egypt which was situated at the end of Major Syrtis where Bengazi stands today Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Berenice     Berenice      …   Catholic encyclopedia

  • Berenice — Berenice. Die Gemahlin des ägyptischen Königs Ptolemäos Euergetes, Tochter der Arsinoe und des Ptolemäos Philadelphus. Eine heldenmüthige Frau voll hoher Schönheit, und geziert mit überaus herrlichen Haaren. Ihr Gemahl unternahm einen Feldzug… …   Damen Conversations Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.